Médiation familiale

Les demandes de médiation familiale concernent la plupart du temps des couples désirant trouver une entente avant leur séparation ou leur divorce.

Il arrive également que la médiation soit proposée par le Tribunal, par exemple lorsqu’il s’agit de négocier le versement des contributions à l’entretien des enfants ou d’établir des règles concernant la relation de co-parentalité. Leurs accords pourront, le cas échéant, être soumis au juge pour ratification. Dans d’autres situations, il peut s’agir de grands-parents désirant régler un conflit avec leurs petits-enfants, de frères et soeurs majeurs ayant à traiter de leurs relations personnelles ou à négocier un partage successoral, ou encore de parents voulant discuter avec un enfant majeur de relations personnelles et/ou financières.

Processus

La plupart des demandes de médiations familiales sont réalisées directement par les personnes en conflit. Les juges des tribunaux civils, ou d’autres instances comme le Service de la Protection des Mineurs (SPMi), peuvent également recommander et encourager les personnes à venir régler leurs litiges en médiation.

Les accords trouvés lors des entretiens communs pourront, sur demande des personnes, être traduits par une convention ou une requête. Celles-ci peuvent ensuite être déposées pour ratification auprès de l’instance civile concernée.

Exemples

  • Un entretien préalable individuel
  • Des entretiens communs avec une médiatrice et un médiateur
  • La parole, l’écoute, la négociation
  • Tenir compte des ressentis, des intérêts et des besoins de chacun
  • Trouver les meilleurs accords
  • La rédaction de conventions

Tarifs

Tarifs progressifs de 30.- à 110.- l’heure par personne en fonction des revenus individuels nets.

Un entretien individuel dure 1h et une séance de médiation dure 1h30.

CHF 100.-/page pour une convention ou une requête

X